AVANT-PREMIERE
20h30
Leto
  • Partager
20h30 <br>Leto
Histoire
Diaporama

le biopic sur la naissance du rock dans l'URSS de la Perestroïka a réussi son examen de passage sur la Croisette.

Servi par une mise en scène étourdissante, le film est baroque, généreux, riche en personnages truculents.

Kirill Serebrenniko – Russie 2018 – 2h 06. Prix / Festival : Sélection officielle – En compétition – Festival de Cannes 2018. Réalisation : Kirill Serebrenniko. Scénario et dialogues : Kirill Serebrenniko, Lily Idova, Michael Idov. Décors : Andrey Ponkratov. Directeur de la photographie : Vladislav Opeliants. Montage : Yurii Karh. Son : Boris Voit.
Interprétation : Teo Yoo, Roman Bilyk, Alexandr Gorchilin, Elena Koreneva, Anton Adasinskyi, Irina Starshenbaum, Filipp Avdeev, Alexander Kuznetsov, Lia Akhedzhakova, Vasiliy Mikhailov.

Leningrad. Un été du début des années 80. En amont de la Perestroïka, les disques de Lou Reed et de David Bowie s’échangent en contrebande, et une scène rock émerge.Mike et sa femme la belle Natacha rencontrent le jeune Viktor Tsoï. Entourés d’une nouvelle génération de musiciens, ils vont changer le cours du rock’n’roll en Union Soviétique.
Kirill Serebrennikov, toujours assigné à résidence, rappelons-le, s’autorise beaucoup de liberté, dans la conduite du récit et se montre très ludique, visuellement. Il recourt à de l’inscrustation argentée, fait chanter par des gens du peuple Psycho Killer (The Talking Heads), The Passenger (Iggy Pop) ou Perfect Day (Lou Reed).

PRIX ET RECOMPENSES