Une belle histoire d’amour avec le cinéma…

Prades 2018, la 59e édition des Ciné-Rencontres vous propose une semaine cinématographique exceptionnelle, à l’honneur cette année : la réalisatrice Marion Hänsel et le réalisateur Laurent Cantet.
Le festival débutera en compagnie de Marion Hänsel, réalisatrice au talent singulier, qui développe dans chacune de ses œuvres un regard sur le monde d’une infinie justesse. « Élue « Femme de l’année » en Belgique en 1987, elle fait partie de cette génération de réalisatrices qui ont permis d’universaliser le cinéma belge en abordant des sujets touchant l’inconscient de tous les peuples ». (*)
À travers sa société Man’s Films, Marion Hänsel a aussi produit plusieurs films. Pour illustrer son travail de productrice, nous présenterons Les chemins de la mémoire, réalisé par José-Luis Peñafuerte. Le film se penche sur l’histoire douloureuse de la guerre civile espagnole et sur le désir aujourd’hui, de rendre justice aux victimes du franquisme, plus de quarante ans après la mort du dictateur.
Marion Hänsel sera accompagnée pour la présentation de ses films par Louis Héliot, responsable cinéma au Centre Wallonie Bruxelles à Paris, et membre du comité de parrainage des Ciné-Rencontres, que nous retrouvons avec beaucoup de plaisir au festival de Prades.
En 2008, le film de Laurent Cantet Entre les murs remporte la Palme d’or au 61 e Festival de Cannes. Magnifique consécration pour un cinéaste qui bien avant cette prestigieuse récompense, avait posé à travers ses premiers films un regard d’une belle et rare exigence, en questionnant sans cesse les vibrations de notre époque. Pour accompagner Laurent Cantet dans la présentation de ses films, nous aurons l’immense plaisir de retrouver Michel Ciment, critique, directeur de la revue Positif.
La Cinémathèque de Toulouse, fondée en 1964 par Raymond Borde, est depuis de nombreuses années un partenaire de premier plan. Une carte blanche comprenant quatre programmes permettra de découvrir la richesse de ses différentes collections : Filmer les Pyrénées, de Clémentine Carrié, Le Léjà réalisé par Ryad Shayya, Madame Brouette de Moussa Sene Absa et un ciné concert, Voyage en Pyrénées-Méditerranée, Franck Loiret, directeur délégué de la cinémathèque que nous aurons le plaisir de retrouver à Prades, animera l’ensemble des séances.
Nous poursuivons cette année le partenariat avec la Communauté de Communes Conflent-Canigó. Deux projections exceptionnelles auront lieu dans la salle du Casino de Vernet-les-Bains.
La réalisatrice Marion Hänsel y présentera son film La tendresse, et dans le cadre de la carte blanche à la Cinémathèque de Toulouse, nous aurons le plaisir d’accueillir le ciné-concert, Voyage en Pyrénées- Méditerranée, accompagné par deux musiciens toulousains, Gregory Daltin, accordéon, Julien Duthu contrebasse.

Actif tout au long de l’année, le groupe Ciné Jeunes animera plusieurs séances dont les séances de courts-métrages en compétition du 10e Prix Bernard Jubard. Le jury jeune quant à lui décernera le prix « Coup de cœur Prades 2018 « , portant sur l’ensemble des films. À l’honneur aussi le jeune public à qui nous proposons une séance spéciale composée de plusieurs films réalisés dans les établissements scolaires de Prades et de sa région et d’un film d’animation pour petits et grands. Sans oublier la surprise…
Plusieurs films en avant-première permettront une fois de plus de découvrir toute la richesse du cinéma d’aujourd’hui, Jegrandirai demain de Lucas Morales en sa présence, Woman at war de Benedikt Erlingsson, Serge Pey, La boîte aux lettres du cimetière de Francis Fourcou en sa présence, Nos batailles de Guillaume Senez, Contes de Juillet de Guillaume Brac en sa présence, La stoffa dei sogni de Gianfranco Cabiddu, Amin de Philippe Faucon. Leto de Kirill Serebrennikov clôturera le festival en beauté.

Permettez-moi de revenir sur la présentation du film Pau, la força d’un silenci, de Manuel Huerga, que nous avons projeté l’année dernière en soirée de clôture. Le film, produit par TV3, a fait l’unanimité en rassemblant au cinéma le Lido et à l’église de Prades un public très nombreux. À cette occasion, au nom de toute l’équipe des Ciné-Rencontres, j’avais réaffirmé l’importance et la chance d’avoir à Prades une manifestation cinématographique de premier plan.

L’édition 2018 nous ouvre tout naturellement le chemin vers 2019 et les soixante ans du festival. Soixante ans de passion, d’amour du cinéma. Plusieurs centaines de films ont jalonné ces nombreuses années, des œuvres qui sont autant de fenêtres ouvertes sur le monde, permettant de s’enrichir, de s’ouvrir aux autres, de découvrir d’autres cultures. Le festival a accueilli de nombreux auteurs, certains déjà confirmés, d’autres qui deviendront rapidement des cinéastes reconnus. La réussite du festival nous la devons à ces nombreux créateurs venus de tous horizons, au public de Prades et de sa région, mais aussi de toute la France, qui chaque année nous renouvelle sa confiance, aux financeurs, collectivités territoriales et partenaires privés, mais aussi à des militants cinéphiles qui, bénévolement, chaque année, enrichissent l’histoire du festival.
Au fil du temps, Prades a construit une belle histoire d’amour avec le cinéma. Cette histoire, c’est aussi et surtout la vôtre, celle des amoureux du cinéma, celle des cinéphiles en vacances, celle d’une passion qui se renouvelle sans cesse.
Ensemble fêtons cette passion, bienvenue à Prades 2018, et vive le cinéma !

Jean-Pierre Abizanda
Référent du Festival

(*) http://marionhansel.com/biographie/

Commentaires (0)

Plus d'infos
Si les films choisis par l’équipe de programmation Art & Essai des Ciné-Rencontres sont essentiellement des films d’auteurs,  elle propose aussi des œuvres plus anciennes...
Lors de votre séjour à Prades, entre deux séances de cinéma, accordez-vous un peu de temps libre pour vous laisser charmer par l’atmosphère envoûtante des...
Vous êtes passionné de cinéma et vous désirez vous plonger dans l’aventure d’un festival ? Postulez pour devenir membre du Jury Jeunes ! Jury qui...